Rechercher
  • Lettres à T.

Fabrice Pierredon

Dernière mise à jour : 8 nov. 2020

'Chère Maman de cœur,


Je te remercie avec profonde gratitude et amour ...

De m’avoir apporté ton regard bienveillant, ton soutien, ton amour et tes encouragements pendant toutes ces années...

De m’avoir transmis avec douceur et tendresse, même si je sais que la tâche n’était pas toujours simple 😉 et que tu continueras dans l’autre monde à m’accompagner et me transmettre avec amour et joie.

D’avoir, par ta présence, transmis un exemple d’être avec une profonde humilité.

D’avoir permis que nous puissions passer ce temps à discuter, échanger, écouter, rire, dans l’amour et la bienveillance.

De m’avoir ouvert cet espace où l’amitié peut se développer dans la confiance et la joie.

D’avoir apporté de la lumière à ce monde afin que plus d’amour puisse s’y développer.

Je t’aime comme une maman de coeur.

Quand ton âme choisira de retourner à sa source sache que malgré la peine et la douleur de te voir changer de monde, je sais que tu sera en amour.

De l’autre monde, je sais que tu viendra me rendre visite pour continuer de me transmettre de milles manières ludiques, ingénu, espiègle que l’amour est le seul remède à la vie.

Avec amour et gratitude


À bientôt

Fabrice'


'Coucou Fabrice,


Ce matin je suis allée faire un traitement anti-douleur. Il semble fort efficace, question de me donner le sourire le temps de finir tout ce que mon âme a encore envie de faire ici. Et puis fermer les chakras un par un jusqu’à l’avant-dernier.

Tu sais Fabrice, il y a peu de personnes que j’aime et que j’ai appris à aimer comme toi.

Tu es d’une profonde bienveillance, un cœur pur, j’aime ton côté astucieux et aventureux.

Et surtout, cette capacité à être le changement lui-même.

Ta droiture a toujours été un gage de confiance majeure.

Tu es devenu ce que tu dis et tu as dit de plus en plus ce que tu es.

Cette intégrité est incroyable. Je n’ai jamais connu quelqu’un avec une telle soif d’intégrité. Tu as payé parfois le prix fort mais tu restes intègre à ton chemin.

J’aime aussi tes enfants, tout plein. J’aurais aimé passer plus de temps avec eux. Dis à Luna et à Estebán que je veillerai sur eux, qu’ils m’écoutent derrière les bruits de feuille de l’automne ou derrière le chant des oiseaux au printemps.

Tu me manques déjà tellement.

Je t’aime Fabrice, comme un fils, comme un ami, comme mon partenaire.

Tu as des dons extraordinaires, continue à les utiliser pour poursuivre notre œuvre.

J’insiste sur la joie qu’éprouve mon cœur en te voyant avec Loan.

Elle est vite entrée dans mon cœur sans crier gare. Elle se glisse à l’intérieur des âmes, cette adorable coquine.

Continuez à faire de votre vie une magnifique aventure.


Teresa'



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout